Les Stars

Phil Collins au tribunal : l’ex du chanteur réclame 20 millions et ne lâche pas l’affaire !

Vous vous souvenez sans doute de cette période un peu folle où Orianne Cevey avait fait sauter les serrures de la maison de vacances de son ex pour y vivre illégalement avec son nouveau chéri. Un an plus tard, l’ancienne épouse de Phil Collins en redemande.

Acte 12, scène 36. Phil Collins et son ex Orianne, qui ont été mariés, puis divorcés en 2006, puis à nouveau ensemble, puis séparés pour toujours, pour le meilleur et pour le pire, vont devoir continuer leur bataille juridique. En jeu : la fameuse maison de l’artiste, située à Miami Beach en Floride, que Madame avait squatté illégalement avec son nouveau mari, Thomas Bates, durant l’année 2020… et donc elle réclame 50% de la valeur sur la base d’un “accord passé à l’oral”, qui n’a évidemment pas grande valeur légale.

Il est temps de s’en tenir au plan
Il semblerait que, malgré ce faible argument, un juge tente de lui donner raison. La semaine dernière, en tout cas, un homme de loi l’a autorisée à poursuivre Phil Collins. “C’était le deal qu’ils avaient passé à la base, qu’ils diviseraient tout ça en deux, explique un membre de la famille à Page Six. Mais il essaye de faire annuler le dossier. Maintenant, le juge a décidé que l’affaire pouvait suivre son cours.” Remariée à un jeune homme en août 2020, Orianne Cevey avait forcé la serrure des lieux puis refusé de plier bagage… jusqu’à ce qu’elle soit légalement obligée de retrouver la raison en octobre. “Elle ne s’est pas fait virer, rectifie-t-on toutefois. C’était un arrangement. Elle devait partir pour vivre ailleurs afin que la maison soit vendue et qu’elle touche sa part. Maintenant, il est temps de s’en tenir au plan.”

On ne peut pas dire qu’Orianne Cevey soit sur le point d’envoyer un courrier à la CAF. Outre les 46,68 millions de dollars obtenus lors de son divorce – pour pouvoir s’occuper de Nicholas et Matthew, les enfants qu’elle a eu avec Phil Collins -, la créatrice de bijoux avait profité de son passage dans la maison de Miami pour récupérer certaines affaires de son ex et les revendre aux enchères. Elle avait notamment empoché 2 millions lors d’une première salve. Mais la décision du juge, qui lui permet de poursuivre le chanteur en justice, ne semble pas semer la panique du côté de la défense. “On a juste fait savoir à Orianne qu’elle avait déposé son dossier au mauvais tribunal, précise les représentants de Phil Collins. Elle s’est donc adressée au bon. La seule signification de tout ceci, c’est qu’elle va perdre face au bon tribunal…”

Maestro Goliath

Je suis le concepteur de ce site, n'hésitez pas à m'écrire pour tout commentaire ou suggestion ! ;)

Articles similaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouton retour en haut de la page
Cliquez ici pour traduire »
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
0
YOUR CART
  • No products in the cart.